Accueil / Tous les artistes / Niki DE SAINT PHALLE / Max is a bird
Vendu
Max is a bird (Lithographie) - Niki DE SAINT PHALLE

Niki DE SAINT PHALLE

Max is a bird

1 800.00 €

($2,106.63 - £1,537.43 - CHF 1 949,89)

Lithographie, 1975

Tirage : 22/100

Éditeur : Georges Visat (Paris)

50.00 cm. x 65.00 cm. | 19.69 in. x 25.59 in. (papier)

Tirée du portfolio "Bonjour Max Ernst"
Niki de Saint Phalle (1930-2002) fut une artiste autodidacte, née en France, élevée en partie aux Etats-Unis dont sa mère était originaire. Fille du comte de Saint Phalle, issue d’une famille de la plus haute aristocratie française. Elle échappe très vite à son milieu et à un père incestueux pour devenir une artiste accomplie. Elle fut membre des Nouveaux Réalistes, groupe initié par le critique Pierre Restany. Mais hormis cette participation, elle fut une artiste fondamentalement indépendante.
Dans cette sérigraphie, elle juxtapose divers éléments sur un fond de paysage. De son écriture à l’allure enfantine, elle inscrit la légende : ce soleil couchant est celui d’Arizona, qui colore le ciel d’un rose très doux et les collines d’un bleu léger. Dans le ciel, rode un vautour. Sur le sable, l’artiste dispose des thèmes emblématiques de son univers pictural dont le serpent. Elle raconte que, âgée d’une douzaine d’années, elle a eu très peur de vipères cuivrées au venin mortel. Par la suite, elle a voulu, dit-elle « transformer en joie la peur que les serpents m’inspirent ». Ici, comme le précise la légende, il s’agit d’un serpent à sonnettes, qui n’a pas l’air très offensif. Sa présence dans l’œuvre est donc le signe d’une résilience. Ensuite vient l’oiseau. L’artiste écrit « Max is a bird ». « Max » c’est Max Ernst (1891-1976), immense artiste du surréalisme à qui elle rend ici hommage. L’oiseau est une figure extrêmement positive pour Niki, en lien avec les figures totémiques des Indiens, un thème qu’elle a magistralement représenté dans son œuvre Sun Gold (Université de Californie, San Diego). Le dernier thème est celui de la Nana, dont Niki écrit qu’elle est Dorothea. Il s’agit de l’épouse de Max Ernst : la peintre, sculptrice et écrivaine, Dorothea Tanning (1910-2012) associée à l’ambivalent scorpion. Cette Nana, bras levés, dansant est l’expression de joie et du pouvoir féminin. La tête est petite car Niki de Saint-Phalle voulait insister sur la puissance de l’instinct. Les Nanas de Niki de Saint Phalle sont souvent monumentales et protectrices comme celle qui veille sur les passants dans la gare de Hanovre.
Niki de Saint-Phalle disait « Je veux apporter de la joie, de l’humour, de la couleur dans l’existence ». On peut ajouter que son art est également empreint d’une belle profondeur.

L'oeuvre est en excellent état
Signée à la main par l'artiste

Ref : LCD4558


Désolé, l'oeuvre est déja vendue, cliquez sur le bouton ci-dessous pour être notifié à la prochaine insertion d'une oeuvre de Niki DE SAINT PHALLE

Suivre cet artiste

Suivre l'artiste Niki DE SAINT PHALLE


Recevez un email dès qu'une nouvelle oeuvre de cet artiste est ajoutée

Merci !

Votre demande a bien été envoyée ! Nous vous répondrons le plus rapidement possible.

Je poursuis ma visite

Merci !

L'oeuvre a bien été ajouté au panier

Voir le panier

Je poursuis ma visite

Demande d'informations


Vous souhaitez connaître le prix de vente, recevoir plus d'images ou obtenir des détails sur l'oeuvre.

RÉ-INITIALISEZ VOTRE MOT DE PASSE


Veuillez saisir votre adresse email, un email vous sera envoyé avec un lien pour réinitialiser votre mot de passe

Connexion Espace Client


Connexion

Vous avez oublié votre mot de passe ? Cliquez ici..

Nouveau mot de passe


Adresse de Livraison


Autres Oeuvres de Niki DE SAINT PHALLE

 (Lithographie) - Niki DE SAINT PHALLE

DE SAINT PHALLE Niki

Lithographie LCD4518

1 400.00€

Paiement sécurisé
3DSecure

Livraison via DHL
dans le monde entier

Expédition assurée
à la valeur de l’oeuvre

Prix des oeuvres
au plus juste