Accueil / Tous les artistes / Maria MANTON

Maria MANTON

(1910-2003)

Oeuvre Unique
Le carré de marbre (Huile sur papier (contemporain)) - Maria MANTON

MANTON Maria

Le carré de marbre, 1977

Huile sur papier (contemporain) LCD3290

1 200.00€

Maria MANTON

Biographie

Maria Manton (1910-2003) est une peintre non figurative française de la nouvelle École de Paris.

Elle naît le 4 décembre 1910 à Blida (Algérie). Lors de l'occupation en 1870 de l'Alsace par l'Allemagne, ses grands-parents maternels sont venus s'installer aux alentours de la ville. Originaire de Tarbes, son père est militaire de carrière et durant une dizaine d'années la famille suit ses déplacements avant de s'installer à Alger. À la fin de ses études secondaires, durant lesquelles elle se passionne pour l'égyptologie, Maria Manton tombe malade pendant plus d'un an, doit renoncer à entamer des études supérieures et commence à dessiner. Fréquentant de 1936 à 1942 les cours de dessin puis l'atelier de peinture de l'École des beaux-arts d'Alger, elle y rencontre en 1941 Louis Nallard, qu'elle épouse en 1944, Marcel Bouqueton et Sauveur Galliéro, avec qui elle expose en 1942, Robert Martin, qui dirigera plus tard la galerie d'avant-garde Colline à Oran, puis le peintre Georges Ladrey. En 1946 elle réalise une première exposition personnelle et participe à l'exposition Jeunes tendances picturales organisée par Gaston Diehl.

En 1947, Maria Manton et Nallard, avec Marcel Fiorini, quittent Alger pour la région parisienne. Dès leur arrivée ils découvrent l'œuvre de Roger Bissière, ne tardent pas à partager son amitié et celle, à Saint-Germain-en-Laye, de Roger Chastel. À partir de 1948, Maria Manton expose en groupe à la galerie Colette Allendy puis à celle de Lydia Conti où ses œuvres côtoient celles de Hans Hartung, Gérard Schneider, Pierre Soulages, et au Salon des Réalités Nouvelles. Elle réalise ses premières expositions personnelles à Paris en 1950 et 1952, à Amsterdam en 1951, à Anvers en 1952. Établis à Paris même, Maria Manton et Nallard assument à partir de 1950, pour trois ans, la gérance de l'hôtel du Vieux-Colombier, à proximité de Saint-Germain-des-Prés, que fréquentent de nombreux artistes après leur spectacle : parmi les locataires, Serge Poliakoff, qui gagne sa vie en jouant de la balalaïka dans les restaurants russes, Herman Braun-Vega, fraîchement arrivé du Pérou1, Sidney Bechet, Robert Hossein, le sculpteur César, l'écrivain Kateb Yacine.

En 1953, Maria Manton et Nallard séjournent à Alger. Edmond Charlot, premier éditeur d'Albert Camus, y présente les peintures de Maria Manton à la galerie « Rivages » et Jean Sénac l'expose aux côtés notamment de Baya, Bouqueton, Nallard et Jean de Maisonseul sous le signe de la revue « Terrasses » qu’il a fondée. Maria Manton expose ensuite régulièrement à Paris à la galerie Arnaud (1954, 1957) puis à « La Roue » (1956, 1961, 1965, 1969, 1970). Au long des années 1950, Maria Manton et Nallard font la connaissance des peintres algériens, notamment Abdelkader Guermaz, M'hamed Issiakhem, Mohammed Khadda, se lient particulièrement avec Abdallah Benanteur et Mohamed Aksouh. Pour l'été ils retrouvent la Méditerranée à Peñiscola, village de la côte espagnole que fréquentent également Bouqueton ou Sénac.

Maria Manton et Nallard dirigent ultérieurement, dans une perspective associative, « La Galerie », qu'ils ouvrent aux jeunes peintres, et animent longuement le Salon des réalités nouvelles dont Maria Manton est devenue la secrétaire générale en 1961, assistée de Jeanne Coppel, et où elle expose de 1947 à 2003.

Maria Manton réalise par la suite une douzaine d'expositions personnelles à Paris mais aussi, régulièrement, à Amsterdam à la galerie De Boër, et participe à une cinquantaine d'expositions collectives en Europe. De 1985 à 1992 la galerie Callu Mérite organise à Paris quatre rétrospectives de ses peintures des années 1950.

À la veille de l'exposition « Mère Algérie » organisée par le musée de Gajac (Villeneuve-sur-Lot), à laquelle elle participe avec notamment Aksouh, Bouqueton, Guermaz, Manessier, Nallard, Hamid Tibouchi, Maria Manton s'éteint à Paris en août 2003.

Paiement sécurisé
3DSecure

Livraison via DHL
dans le monde entier

Expédition assurée
à la valeur de l’oeuvre

Prix des oeuvres
au plus juste

Suivre l'artiste Maria MANTON


Recevez un email dès qu'une nouvelle oeuvre de cet artiste est ajoutée

Inscription à la newsletter


Recevoir tous les mois les nouvelles oeuvres de la galerie et la newsletter

Merci !

Votre demande a bien été envoyée ! Nous vous répondrons le plus rapidement possible.

Je poursuis ma visite

Merci !

L'oeuvre a bien été ajouté au panier

Voir le panier

Je poursuis ma visite

Demande d'informations


Vous souhaitez connaître le prix de vente, recevoir plus d'images ou obtenir des détails sur l'oeuvre.

RÉ-INITIALISEZ VOTRE MOT DE PASSE


Veuillez saisir votre adresse email, un email vous sera envoyé avec un lien pour réinitialiser votre mot de passe

Connexion Espace Client


Connexion

Vous avez oublié votre mot de passe ? Cliquez ici..

Nouveau mot de passe


Adresse de Livraison