Accueil / Tous les artistes / Hans ARP

Hans ARP

(1886-1966)

Constellation (Sérigraphie) - Hans ARP

ARP Hans

Constellation, 1951

Sérigraphie LCD3396

Soleil recerclé (Bois gravé) - Hans ARP

ARP Hans

Soleil recerclé, 1966

Bois gravé LCD3360

Dokumenta (Gravure) - Hans ARP

ARP Hans

Dokumenta, 1965

Gravure LCD3298

"Wortträume" (Livre illustré) - Hans ARP

ARP Hans

"Wortträume", 1953

Livre illustré LCD2596

Hans ARP

Biographie

Jean Arp ou Hans Arp, né à Strasbourg le 16 septembre 1886 et mort à Bâle en Suisse le 7 juin 1966 était un peintre, un sculpteur et un poète allemand puis français.

Arp étudie les arts décoratifs à Strasbourg, Paris et Weimar, avant de se consacrer à la poésie. Il fait cependant la connaissance de Paul Klee en 1909. Il participe ainsi à des expositions, dont celle du Blaue Reiter, en 1912. Il s'associe en 1916, à Zurich et à Cologne, à la fondation du mouvement Dada. Il illustre plusieurs ouvrages de la collection « dadas », comme Le Passager du Transatlantique de Benjamin Péret, Vingt Cinq Poèmes de Tristan Tzara et un ouvrage de Richard Huelsenbeck. Il commence à sculpter en 1917. Proche des surréalistes, de 1926 à 1930, il deviendra membre fondateur du groupe Abstraction-Création.

Le 20 octobre 1922, il épouse Sophie Taeuber-Arp qu'il a connue à Zurich, et dont la disparition tragique en 1943 le marquera profondément.
Arp est à l'origine d'un vocabulaire de signes aux allusions figuratives et ironiques. À partir de 1930, la sculpture en ronde-bosse prend une place importante dans son œuvre. De très nombreuses expositions personnelles lui sont consacrées après-guerre, dès 1944 à la galerie Peggy Guggenheim à New York, puis à la Galerie Maeght, la Galerie Denise René Paris, et Sydney Janis en 1950. Arp est devenu un artiste internationalement reconnu.

En 1954, il reçoit le Grand Prix International de Sculpture à la Biennale de Venise, est élevé au rang de Chevalier de la Légion d'honneur en 1960, reçoit le Grand Prix National des Arts en 1963. Un grand nombre de ses œuvres sont aujourd'hui exposées au musée d'art moderne et contemporain de Strasbourg, qui lui consacre un espace central. Son nom a également été donné à la place servant de parvis à ce musée, ainsi qu'au bâtiment de l'École nationale d'administration. Sa deuxième épouse, Marguerite Arp-Hagenbach, a fait de la maison-atelier de Clamart la fondation Arp ouverte en 1979.

Ses derniers mots ont été : « Je vous aime tous et je m'en vais maintenant rejoindre ma Sophie. »

Suivre l'artiste Hans ARP


Recevez un email dès qu'une nouvelle oeuvre de cet artiste est ajoutée

Inscription à la newsletter


Recevoir tous les mois les nouvelles oeuvres de la galerie et la newsletter

Merci !

Votre demande a bien été envoyée ! Nous vous répondrons le plus rapidement possible.

Je poursuis ma visite

Demande d'informations


Vous souhaitez connaître le prix de vente, recevoir plus d'images ou obtenir des détails sur l'oeuvre.