Accueil / Tous les artistes / Jean-Michel ATLAN

Jean-Michel ATLAN

(1913-1960)

Sans titre (Lithographie) - Jean-Michel ATLAN

ATLAN Jean-Michel

Sans titre, 1953

Lithographie LCD3285

Orient (Lithographie) - Jean-Michel ATLAN

ATLAN Jean-Michel

Orient, 1957

Lithographie LCD2572

Jean-Michel ATLAN

Biographie

Jean Michel Atlan est né à Constantine (Algérie) en 1913.

Après ses études à Constantinople, il vient à Paris en 1930 pour préparer une licence de philosophie à la Sorbonne. Il prépare l’agrégation, tout en enseignant dans divers lycées de province jusqu’en 1940. Il est révoqué par le gouvernement de Vichy et s’installe à Paris. Il écrit des poèmes à caractère surréaliste, ne peint pas encore. Il se contente alors d’illustrer parfois sa poésie de simples dessins.

Atlan commence à peindre en 1941, en pleine guerre. Ses premières oeuvres sont expressionnistes. Il contacte la résistance et se fait arrêter par les allemands ; interné à Sainte-Anne, il simule la folie, ce qui lui permet « d’en sortir ». Après la libération tant espérée, Atlan participe, en 1944, à ses premières expositions, collectives et individuelle. Cette date sera le point de départ de nombreuses autres expositions.

A partir de 1945, Atlan crée des formes animales figuratives abstraites et fantastiques influencées par le haut primitivisme du groupe CoBrA et participe à ses expositions. Vers 1956, le style de Jean-Michel Atlan s’affermit. Des lignes sinueuses noires très marquées entourent des champs aux tons pastel rappelant des associations organiques et végétales et qui ont pour thème le combat et le fantastique résultant d’une vision du monde agnostique et biologistique. La percée artistique d’Atlan en 1956 est due à une affiche que l’artiste conçoit pour l’exposition de la nouvelle "Ecole de Paris" dans la galerie Charpentier et pour une exposition dans la galerie Bing à Paris. Dans les années 50, Atlan, considéré comme l’un des représentants les plus importants de la "Nouvelle Ecole de Paris", jouit d’une forte reconnaissance en France comme au Japon, mais également en Angleterre et aux USA.

L’artiste meurt des suites d’un cancer à Paris en 1960.

Il a déjà été rendu hommage à Jean-Michel Atlan en 1963 par une rétrospective au Musée National d'Art Moderne. Il laisse environ 220 œuvres à la postérité parmi lesquelles on trouve des tapisseries et des illustrations.

Suivre l'artiste Jean-Michel ATLAN


Recevez un email dès qu'une nouvelle oeuvre de cet artiste est ajoutée

Inscription à la newsletter


Recevoir tous les mois les nouvelles oeuvres de la galerie et la newsletter

Merci !

Votre demande a bien été envoyée ! Nous vous répondrons le plus rapidement possible.

Je poursuis ma visite

Demande d'informations


Vous souhaitez connaître le prix de vente, recevoir plus d'images ou obtenir des détails sur l'oeuvre.